Menu

Copenhague, la ville la plus agréable à vivre?

Si vous vous demandez quelle est la ville la plus agréable au monde, les résultats sont confus. Vienne et Melbourne se sont vu accordé le titre l’année dernière, puis une nouvelle étude a placé Copenhague en tête.

La capitale danoise est arrivée en haut de la liste dans une étude annuelle du Metropolis Magazine, qui juge les grandes villes autour du monde selon le logement, les transports, la durabilité et la culture. Berlin est arrivée seconde et Helsinki troisième. Peut-être sans surprise, aucune ville française n’est apparue dans le top dix.

 

Copenhagen's embrace of the bike scored the city major points

Copenhague fut louée pour ses installations publiques, son ethos environnemental et ses infrastructures de transport, qui comprennent un fort accent sur le vélo.

« Pour le danois moyen, le vélo n’est pas un acte athlétique mais fait partie de la vie quotidienne », dit l’étude. « Aujourd’hui près de 45 pourcent de la population se déplace en vélo, un résultat des effrots de la ville pour améliorer l’infracture avec la Bicycle Strategy ».

La Bicycle Strategy est une initiative pour faire de Copenhague la meilleure ville de vélo au monde, et une pièce angulaire de ce projet fut le Cykelslangem, ou « Serpent Bicyclette », une ligne orange en hauteur qui circule à travers le port.

L’initiative fait partie d’un projet plus large pour faire de Copenhague la première ville au bilan carbone neutre d’ici 2025, ce que les autorités espèrent atteindre en érigeant des parc éoliens, en améliorant l’efficacité énergétique et en promouvant les transports verts.

Berlin, en deuxième position, fut loué par le rapport pour ses centres tech innovateurs, qui ont attiré parmi les plus grosses compagnies de la Silicon Valley, comme Twitter et SoundCloud.

 

Berlin came an admirable second thanks to its tech scene and rent controls

Une nouvelle législation, visant à maintenir des loyers abordables à Berlin, a aussi été applaudie.

« Une nouvelle loi limitant la location d’appartements entiers via Airbnb – au nom tout simple de Zweckentfremdungsverbot – a été mise en place en mai dernier ». « Suivant l’obligation de contrôles de loyers à travers la ville en juin 2015, c’est le dernier essai en date pour essayer d’amortir les coûts des loyers. »

Helsinki, Capitale Design du Monde en 2012, est arrivée en troisième position grâce à ses efforts pour promouvoir l’économie du partage, mettre fin à la propriété privée de voiture, et amortir les prix des maisons.

« Helsinki n’est rien si pas ambitieuse », dit le rapport. « D’autres capitales se battent avec l’augmentation des prix du logement, et Helsinki entreprend de la construction à grande échelle pour contrer les tendances de hausse des prix pour les résidents présents et futurs. »

La capitale finlandaise a une population de 600,000 et vise à procurer un minimm de 6000 nouvelles unités résidentielles par an.

Third-placed Helsinki has ambition plans to become car-free by 2025

Le rapport de Metropolis Magazine contredit deux études similaires entreprises par le journal Economist et la société de consultants Mercer, qui ont placé Melbourne et Vienne respectivement en première place comme ville la plus agréable au monde.

Dans sa recherche annuelle dans les grandes villes du monde, l’Economist a analysé la stabilité, le système de santé, la culture, l’environnement, l’éducation et l’infrastructure.

Mercer a comparé les villes basé sur leurs climats politique, social et économique, le système médical, l’éducation et les conditions des infrastructures comme les transports publics, l’électricité et l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *